Wiki Shadoks
Advertisement
M 167707873 0.jpg

La Musique est un élément de la culture Shadok.

Historique[]

Organisation[]

Le principe de base de la musique Shadok était que "tout bruit peut être entendu, pourvu qu'on ait une oreille exercée, comme de la musique. Et réciproquement. C'est une question d'exercice." La musique Shadok, de ce fait, consistait essentiellement à faire du bruit avec tout ce qui vous tombait sous la main, aussi bien des casseroles que des pianos à queue.

Notes[]

La musique Shadok comportait quatres notes servant à transcrire les mélodies. D'ailleurs, elles portaient toutes le même nom: Ga. Il y avait le Ga dur, le Ga mol, le Ga bémol. Enfin, il y avait le Ga Zo, note que l'on n'entendait pas et dont on se servait pour jouer de la musique pendant les minutes de silence.

Round[]

La musique Shadok se divisait en 397 rounds (prononcés indifféremment [raound] ou [round]) durant lesquels les Shadoks devaient s'assomer les uns les autres avec leurs instruments. Bien souvent, la musique s'arrêtait bien avant la fin car il n'y avait plus de musiciens valides.

Instruments[]

Les instruments de musique Shadok les plus courant, outre les différents objets contondants de type casserole ou marteaux, sont la corne de brume, le piano à percussion centrale, la corne gidouille et la bombarde d'harmonie. On connaît également quelques chants, comme la Pompolaise (apparue dans la Quatrième série), qui donna lieu à l'invention par Shadoko d'un nouvel instrument, la Machine à Chanter la Pompolaise.

Histoire[]

Les Shadoks engagèrent dans la Deuxième série une croisade musicale contre Gégène, destinée à le faire fuir à cause du caractère insupportable de leur musique. Dans la Troisième série, les Shadoks, sans aucune intention méchante, jouèrent de la musique aux émissaires Gibis venus leur apprendre le menuet; ceux-ci, positivement effrayés, s'enfuirent à bord de leurs Chanoks pour ne jamais revenir. Durant la Quatrième série, le Chef Shadok composa un chant, la Pompolaise, destiné à motiver les Shadoks à pomper encore plus dans la Cosmopompe.

En coulisses[]

Advertisement